Un échange "gagnant-gagnant"

PROFESSIONNELS

Le déploiement de notre réseau se concentre sur un développement économique local, en favorisant une logistique de proximité, un service global et une implication et coopération forte entre les différents acteurs.

COMMUNES

Viser la création d’emplois verts locaux à travers l’activité de lavage, tri et collecte des bouteilles sur le territoire, valoriser les acteurs locaux en privilégiant les circuits courts et économiser sur les surcoûts actuels du recyclage du verre.

COMMERCES

Valoriser son image de marque en participant à une initiative collective et éco-logique qui permettra aux moyennes et grandes surfaces de susciter une nouvelle fréquentation assortie à une hausse significative de sa clientèle.

PARTICULIERS

Se sensibiliser à l’environnement et participer à sa préservation en créant de nouvelles habitudes de consommation, motivées par un geste écocitoyen mais aussi par un dispositif de rétribution automatique.

Une offre de collecte, de tri, de lavage et de redistribution
comme une véritable alternative au recyclage
REEMPLOI-circuit par l-anvers consigne occitanie- mode d'emploi
verre non recyclé - bilan pollution alternative
fonte verre recyclage energivore
consignez-moi urgence verre reemploi l-anvers occitanie

BILAN

Volonté de réduire les déchets, raréfaction des ressources, n’y a-t-il pas quelque chose d’absurde à briser des contenants qui sont en parfait état, fabriqués dans une matière saine, lavable et durable pour les transporter au travers la France dans le but de faire fondre ce verre à plus de 1000°C  ? 

Fondre un Kg de verre demande beaucoup d’énergie et produit entre 300g à 500g de co2. C’est-à-dire que près d’une bouteille recyclée sur deux est jetée dans l’atmosphère sous forme de co2, notre pire ennemie. Un gâchis insensé d’énergie à tous les niveaux : transport, nettoyage, broyage, fusion…Tant que la réutilisation des emballages ne sera pas réhabilitée, comme nous souhaitons le faire, il semble évident que l’utilisation du verre dans nos emballages présente une véritable pollution.

Et que penser du pourcentage non recyclable qui finira incinéré ou dans des décharges/sites d’enfouissement ? Il faut garder en mémoire que :

  • Ce n’est pas parce que c’est recyclable que c’est recyclé.
  • Le coût écologique et financier du recyclage est important
  • Le recyclage à ses limites dans le temps pour plusieurs matières.

Le bon sens recommanderait plutôt de les réutiliser et c’est précisément là qu’intervient notre entreprise.

Sensibilisons-nous à retrouver le réflexe d’une consommation durable et éco-LOGIQUE !

L'ANVERS, notre entreprise, a pour objectif de devenir l'un des acteurs les plus importants de la consigne écocitoyenne et éco-logique avec le projet de réintroduire la consigne de verre en Occitanie dans un premier temps, puis de l'étendre à l'échelle nationale et européenne très rapidement.

Professionnels

  • Producteurs Vignerons
  • Brasseurs
  • Caves
  • Coopératives

Si de telles structures existent déjà sur le territoire, notre offre quant à elle se démarque par son fonctionnement de prise en charge totale. Notre entreprise assure toutes les étapes liées à la mise en place de la consigne, de la récupération du verre à son transport en passant par le nettoyage des contenants jusqu’à sa redistribution.

Un service complet jusqu’alors inexistant et un enjeu économique local avec la création d’emplois sur les activités de lavage et de logistique.

Quels sont les bénéfices pour les vignerons et les brasseurs  ?

Les intérêts économiques sont nombreux et cohérents. Commençons par là où le bas blesse : L’Écotaxe. Tous les vignerons et brasseurs n’ignorent pas cette fameuse taxe ! Les emballages de boisson sont tous soumis à cette cotisation d’emballages aux tarifs exubérants ! Une solution se présente avec la consigne : Plus je réutilise mes contenants, moins je paie. Pour rappel, l’écotaxe est évaluée comme telle :

Taxe sur la matière mise en circulation

Pour le Verre = 1.35 €/ kg

Pour une production de 1000 bouteilles :
Vin 75 cl = 500g environ (1000/2)
Bière 33 cl = 333g environ (1000/3)
Vin : 500g multiplié par 1.35 € sur 4 ans = 2700 €
Bière : 333g multiplié par 1.35 € sur 4 ans =1800 €

Taxe sur l'unité de vente consommateur (UVC)

0.0656 € + 0.00656 € X nombre de bouteilles (Bonus de 20% si pub etc.)

Pour une production de 1000 bouteilles :
0.0656 € + 0.00656 € multiplié par 1000 = 26.50 €
(Si 20% en moins = 21.2 €)

Taxe sur l'unité consommateur (UC)

Vin : 0.0088 € X nombre de bouteilles Bière : 0.005 €X nombre de bouteilles.

Pour une production de 1000 bouteilles :
Vin : 0.0088 € multiplié par 1000 sur 4 ans  = 35.20 €
Bière : 0.005 € multiplié par 1000 sur 4 ans  = 20 €

Sur cette base de 1000 bouteilles, on constate qu’en 4 années, un producteur Vigneron paye comme écotaxe la somme de 2761.70 €. Pour un brasseur, cette taxe s’élève à 1846,50 €.

Grâce au fonctionnement de la consignation, les acteurs arrivent dans la réutilisation des bouteilles auprès de L’ANVERS voient leur taxe diminuer le spectre
!

Pour ces mêmes 4 années, avec L’ANVERS, l’écotaxe pour un vigneron s’élèvera à 731.40 € (675 + 21.20 + 35.20). Soit une économie de 2025 € concerné par la taxe sur la matière mise en circulation. Pour un brasseur l’écotaxe s’élèvera à 491.20 € (450 +21.20 + 20). Soit une économie de 1350 € concerné par la taxe sur la matière mise en circulation.

Les contrats proposés s’étalent sur une période de 4 ans dans un premier temps et se déroule comme suit :

Le producteur nous paye la consignation, au tarif du barème officiel européen, sur le nombre de bouteilles qu’il a déjà en stock et qu’il souhaite “mettre en contrat”.

  • 20 centimes sur les 75 cl TTC
  • 10 centimes sur les 33 cl et 25 cl TTC

Il rapporte le prix de la consignation payée sur le prix de vente de la bouteille ainsi lors de la commercialisation de son produit, il récupère la somme engagée. Cela lui permet une opération blanche lors de la première année. Les années suivantes du contrat engendrent les mêmes bénéfices quant à l’application de la consignation et le producteur récupérera son contenant lavé au prix de 24 cents pour une bouteille de 75 cl TTC et de 20 cents TTC pour une bouteille de 25 cl ou 33 cl.

Le montant de cette consigne est celui du Barème officiel Européen sans aucune marge ni de votre part, ni de la notre. Ce mode de fonctionnement permet d’être très attractif pour le producteur afin de lui permettre d’engager un très grand nombre de bouteilles dans notre réseau.

Le réemploi permet d’utiliser une bouteille jusqu’à 30 fois, le gain éco-logique est donc majeur en comparaison avec la bouteille à usage unique. Quand l’achat d’une unité neuve à usage unique s’échelonne entre 0,25 € à 1 euro pour les bouteilles personnalisées, le calcul est rapide !

Je suis professionnel et souhaite avoir davantage d’informations ou m’inscrire dans cette démarche. Notre service en ligne est disponible à tous moments pour répondre à vos attentes.

partenaires

  • Villes & Villages
  • Mairie
  • Communauté de communes
  • Collectivités locales

& acteurs

  • GMS | Moyennes et grandes surfaces
  • Petites surfaces (Epiceries locales, Magasins Bio…)

Le recours à un système de consigne tant pour les emballages boissons réutilisables que recyclables contribuerait à alléger le budget de fonctionnement ainsi que les charges induites des collectivités locales, sachant que 85% du tonnage des emballages « restauration hors foyers » sont collectés par le service public.

Nous proposons à nos partenaires et acteurs la mise en place d’automates récupérateurs de bouteilles (formats adaptés aux superficies et emplacements) placés par exemple sur les parkings des supermarchés et hypermarchés ou sur des emplacements communaux.

Pour les supermarchés qui auront accordé l’installation d’un récupérateur « L’Anvers » l’avantage est évident. En délivrant des bons d’achats à hauteur de 20 cents pour les contenants de 75 cl, de 1o cents pour les contenants de 33 cl et 25 cl et de 0,2 cents pour les contenants non consignables, ils susciteront une hausse significative de leur clientèle et du fait, de leur chiffre d’affaire.

Pour les communes, l’aspect économique du réemploi est conséquent au vu de l’organisation, de la logistique et de du prix auquel celles-ci récupèrent et revendent les contenants en verre. 

Pour ces deux intervenants, leur image de marque se voit ainsi valorisée par leur investissement organisé consciemment vers la promotion d’un usage soutenable des ressources, stoppant la dégradation de l’environnement ou permettant la restauration environnementale.

L'ANVERS vous offre un service «  tout en un  » ou tout est étudié pour le bon déroulement de ce retour à la consigne. Les paramètres de logistique (récupération de bouteilles consignées, transport, lavage, stockage, etc.), l’aspect sanitaire lié au réemploi et l’aspect pécuniaire, à savoir la gestion de la rétribution financière au retour de la bouteille ou encore l'aspect social sont autant de questions auxquelles nous savons répondre.

LOGISTIQUE

Suite aux collectes des récupérateurs, tous les contenants sont transportés sur notre usine de lavage industriel, sur la région, afin de réduire les coûts et impacts des transports.

Sur place, nous assurons un lavage de haute qualité, avec des produits respectueux de l’environnement.

Après le lavage , les contenants sont sous emballés, palettisés et stockés en vue de la livraison producteur l’année suivante au contrat.

Ce mode de fonctionnement autonome évite au producteur de devoir stocker des contenants sales dans ses locaux ou de devoir restituer la consigne aux consommateurs.

Les transports sont assurés par notre société, des automates à l’usine de nettoyage puis aux producteurs eux-mêmes.

Ces transports seront compris dans le prix du nettoyage si la quantité de bouteilles prévues dans le contrat atteint une quantité de 200 000 unités. En dessous de cette quantité, les transports seront facturés à 10 cents TTC la bouteille.

Les intérêts économiques, écologiques et sociaux sont bien réels et L’Anvers veille impérativement à ce que l’énergie consommée pour son transport et son lavage ne dépasse pas celle nécessaire à son recyclage.

D’un point de vue social, cela crée une manne d’emplois considérable. Ecologiquement parlant, les améliorations que peuvent apporter ce retour à la consigne sont justes incommensurables !

L’intérêt du secteur Occitanie réside dans la très forte densité de vignerons sur ce territoire, rendant possible une  action collective à un niveau très local.

Nous vous proposons d’intégrer notre réseau afin d’être acteur de cette R-évolution. Tous les participants seront référencés sur notre site internet.

Rejoignez L’ANVERS pour remettre le monde à l’endroit  !

Mairies, Communauté de communes, GMS, Commerces locaux… Vous souhaitez avoir davantage d’informations ou vous inscrire comme acteur du changement ? Notre service en ligne est disponible à tous moments pour répondre à vos attentes.

PArticuliers

  • Consommateurs

Bien qu’un peu en retard sur nos voisins européens, La France est aujourd’hui bien localisée et se situe dans la moyenne européenne avec plus de 7 bouteilles sur 10 qui sont aujourd’hui pour le recyclage, au détriment des ressources de notre planète .

Afin de faciliter la démarche du retour de la consignation, les consommateurs sont informés dès l’achat par un logo « consignation » apposé sur l’étiquette. Un prospectus délivré par nos soins transmis aux points de collecte des contenants et les avantages liés à la consignation. Déjà habitués à la pratique du tri sélectif, les consommateurs comprendront très vite l’intérêt financier et écologique de déposer leurs bouteilles dans nos récepteurs.

Pour chaque consommateur qui déposera ses bouteilles en verre, la consignation sera restituée sous forme de bon d’achat, en accord avec les dirigeants de la structure qui aura accueilli les récupérateurs. Ces bons d’achats seront distribués en fonction des bouteilles déposées : 20 cents pour le contenant de 75 cl, de 1o cents pour le contenant de 33 cl et 25 cl et de 4 cts pour les contenants non lavables.

Ce système de consigne, déjà exploité dans de nombreux pays a prouvé son efficacité, tant sur un plan commercial que sur l’aspect écologique, qui comme nous le savons, interpelle de plus en plus les consommateurs.

Assistance Online

Vous êtes un particulier… Vous souhaitez connaître nos points de collecte ou en savoir plus sur le système de la consigne ? Notre équipe se tient à votre disposition pour répondre à vos questionnements.